Saphirubis

26 octobre 2012

Lucifer spirit

Cette fois-ci, il y a du son, mais aussi de l'image...En visionnant le film Lucifer Rising (Kenneth Anger, 1973) et en écoutant la musique de Bobby Beausoleil (entre Pink Floyd et Pierre Henry), je dégusterais bien,

soit un Cognac XO de De Luze

soit un whisky Benromach Peat smoke Batch 4 de 2002

ou encore un Armagnac 1897 de Samalens

 

 

Posté par FEED à 22:47 - Commentaires [0]

13 mars 2012

Avec un Gewurztraminer Grand Cru Altenberg de Wolxheim de Clement Lissner 2008

IMG_6107

Un vin-monde, sans cesse changeant, toujours cependant entre menthol profond, citron confit, rose, acacia, genêt chèvrefeuille et poivre blanc; mais jamais au même moment, comme dans une torpeur mouvante...

Avec ça, le live de William Fowler Collins au On Land Festival à télécharger ici: http://www.mediafire.com/?1pa2e67amz6dkan

Et ça commence comme ça:

 

Posté par FEED à 22:10 - Commentaires [0]

03 mars 2012

D'un coup d'un seul

Que cette pop acidulée anglaise, pleine de mélancolie joyeuse, correspond toujours à notre époque encore et toujours désenchantée, malgré toutes nos tentatives...Mais peut-être le printemps viendra-t-il...

Avec ça un Alsace Riesling 2008 Sussenberg de Jean-Marie Bechtold...Le bonheur...du vague à l'âme

IMG_5415

Posté par FEED à 12:24 - Commentaires [0]

04 octobre 2011

Lcd tir

Là, James Murphy, le dernier album de LCD Soundsystem, par exemple Home:

 

 

Avec une bouteille de Tir à blanc, du domaine du Casot des Mailloles, à Collioure. Accord sur une belle difficulté...

C84D5_tir_a_blanc_label-500x500

Posté par FEED à 00:20 - Commentaires [0]

24 mai 2011

Eh oui Jeanette...Dans les années pic-nic...Magnifique...Avec un Sauternes de Rousset-Peyraguey

Rousset_Peyraguey_20022

Posté par FEED à 22:18 - Commentaires [0]

22 mars 2011

volubilis2Je passais cette nuit de torture, à souffrir du colon, et, je pense, de boissons trop technologiques ; puis je bus un peu de Volubilis, espérant que le liquide très naturel me ferait l’effet que me firent jadis un mauzac roux de Plageoles, un Chinon de Spelty et un Bordeaux de Tire-Pé, chez Jean-Yves Delhoume à Toulouse.
Le liquide agit un petit peu, mais je ne dormais pas, la douleur se concentrait progressivement vers le bout du colon, puis tout se défit comme par enchantement, et j’entendais une musique très volubile de Bach : Mi fa mi ré do si do ré mi do fa sol fa mi ré mi fa ré sol la sol fa mi ré do si do ré do si sol ;
Puis, mon esprit partit loin, très loin, pensant aux malheurs du monde, cette guerre civile mondiale qui menace, le spectre de l’Europe fasciste qui revient, la résistance dans laquelle nous allons devoir rentrer obligatoirement, les morts, les douleurs, les pleurs, les déchirures, tout ça pour rien, parce que la haine a à nouveau envahi le monde.
Et d’un seul coup, j’ai pensé à John Lennon…Give peace a chance, Imagine there’s no country, the world would be as one, les bed-ins pour la paix…

imagineJe voyais Lennon en réincarnation de Jésus, et je me dis d’un seul coup qu’il avait peut-être vraiment raison, quand il disait que les Beatles étaient plus populaires que le Christ…Je le voyais en réincarnation de Jésus, et avais l’envie de créer une nouvelle religion qui serait basée sur ses textes…Et soudain monta I am the walrus…

walrus  Un magma monstrueux de sens tordus, totalement adéquat au monde d’aujourd’hui, ou tout va dans tous les sens…Et I am the Walrus faisait écran à Stawberry fields, qui apparut juste derrière, strawberry_fields1

Living with eyes closed is easy, misunderstanding all you see, it’s getting hard to be someone but it’s all wrong, it doesn’t matter much to me : le monde est illusion, la société est un leurre, mieux vaut l’être personnel…Let me take you down were I’m going to, Strawberry Fields, nothing is real, and nothing to get hung about…La fin du sens, Strawberry fields for ever, poussières nous reviendrons à la poussière, seul le vegétal restera. Avec sa couleur rouge étonnante.

Alors d’un seul coup, alors que j’allais me laisser prendre par le désespoir de mon idole, c’est Thom Yorke qui se fit entendre, Lotus flower,

thekingoflimbs  comme un double positif, ouvert sur l’infini, du Strawberry fields for ever, refermé vers le sol et le néant.

Jésus, Lennon, Yorke…J’avais ma trilogie…

Posté par FEED à 18:19 - Commentaires [0]

ATGR After the gold rush, sur After de gold rush de Neil Young,

et j'ai eu envie

d'un des vins souch

du Domaine de Souch...

Solaire, solaire, solaires...

 

Posté par FEED à 18:07 - Commentaires [0]

Wellhead

thekingoflimbs Bloom de Radiohead sur The King of limbs et Côtes de Francs 2005 Château Le puy : la détente du vin et celle du morceau, avec cette trame de la voix de Thom Yorke, solaire et âpre, comme la trame acide et un peu volatile, acidulée de ce vin…Le vin m’a permis de plonger dans la musique. IMG_8053

Posté par FEED à 17:49 - Commentaires [0]